Pilates_sporsitiv

Le Pilates, ça m’épate !

« Le Pilates ? Mais c’est pas du sport ça !«  Pour avoir déjà entendu cette phrase, j’avais très fortement envie d’inviter la personne à participer à un cours de Pilates et notamment, celui du coach de ma salle de sport !! Mais bon, un peu délicat quand vous ne connaissez pas vraiment la personne…

Alors certes, au Pilates, le coach n’est pas là en train de vous dire, enfin de vous beugler à l’autre bout de la salle, musique à fond, « et huit, neuf, dix, allez encore 3 séries, plus vite que ça ! « , vous ne crachez pas vos poumons et vous ne perdez pas vos 3L d’eau comme dans une bonne séance cardio – bon, je caricature peut-être un peu…mais c’est quand même sport !

Pour la petite histoire, de mon côté, j’ai découvert le Pilates en 2013. J’avais vaguement entendu parler de cette « gym » sans en connaître réellement le principe et j’ai décidé de tester. Je vous explique pourquoi j’ai rapidement adopté cette activité.

Le Pilates, qu’est-ce que c’est ?

Loin d’être un cours de gym classique, c’est même devenu une pratique à part entière. Il s’agit d’une activité physique douce de renforcement basée sur l’enchaînement de postures ou de gestes sur un tapis ou debout, avec ou sans matériel.

AÏE, j’ai prononcé le mot qu’il ne fallait pas (gym douce), aïe aïe… Douce ne signifie pas détente et justement, ce n’est absolument pas paradoxal avec « je ne travaille pas » ou « je ne me muscle pas ». Au contraire, cette méthode permet de faire travailler des muscles profonds et de laisser au repos ceux qui sont le plus sollicités.

Bingo ! Vous l’aurez compris, le Pilates est un bon complément à d’autres pratiques sportives.

Pilatesimage issue de tonespilates.ca

La méthode Pilates est basée sur les principes suivants (mode prof activé) :

  • le centrage : principe clé du Pilates. Le centre est la zone entre le bassin et le début des côtes. Elle contient des muscles qui entourent la colonne vertébrale ainsi que le plancher pelvien. Tous les mouvements partent de cette zone. En la renforçant, la posture s’en trouve améliorée.

  • l’alignement : va de pair avec le centrage. Le corps doit garder un alignement toute la séance : tête droite, épaules abaissée, homoplates resserées sont le leitmotiv d’un cours de Pilates bien mené.

  • la respiration : les mouvements sont basés sur la respiration, qui se fait par le thorax. Une contraction abdominale et du périnée doit être gardée tout au long de la séance. L’expiration se fait au moment de l’effort.

  • la concentration : les gestes de la méthode sont précis et font travailler l’équilibre. Il faut être à 100% dans sa séance : ce n’est pas le moment de discuter avec son voisin, ni de penser à sa liste de courses car il faut faire l’exercice tout en gardant à la fois la contraction abdominale + périnéale et la bonne posture.

  • le contrôle : le corps ne doit pas subir les exercices mais en avoir le contrôle. Les gestes se font à l’allure de chacun.

  • la précision : le Pilates étant basé sur la qualité plus que la quantité, les gestes doivent être réalisés de manière rigoureuse afin d’habituer votre corps à travailler correctement.

  • la fluidité : les gestes doivent être réalisés de manière fluide. Cette fluidité permet au fur et à mesure d’augmenter l’amplitude des mouvements. Contrairement au yoga (enfin ça dépend quel type de yoga…) ou aux étirements, le Pilates est pratiqué de manière dynamique : on ne tient pas une posture pendant très longtemps, même si les mouvements sont lents.

Après une séance, je me suis souvent dit « ah tiens, je ne savais pas qu’il y avait des muscles à ce niveau là ».

Si le cours est bien mené, vous avez normalement la sensation d’avoir fait un effort mais ne pas être dégoulinant non plus. Et en bonus, vous aurez fait une bonne séance de gainage !

Le Pilates, c’est pour qui ?

  • Cette activité a l’avantage d’être praticable par tous !
  • ¨Pour ceux qui ont tendance à être sédentaires et qui pensent ne pas pouvoir pratiquer une activité physique.
  • Pour ceux qui veulent avoir un ventre plat et renforcer leur ceinture abdominale ! Alors bien sûr, ce n’est pas en 2 séances que vous allez voir le résultat ! Comme beaucoup de choses, il faut être régulier et persévérant. Mais au bout de 2-3 mois de pratique, on peut déjà voir des résultats.
  • Pour des cas spécifiques (mal de dos…), il faut bien entendu avoir l’avis de votre médecin et prévenir le coach pour qu’il vous permette d’adapter certains gestes.

Il existe également des cours pour femmes enceintes et post-natal – à pratiquer avec des professeurs qualifiés.

Pilates_quote
AZ quotes   « En 10 séances, vous sentez la différence, en 20, vous voyez la différence, et en 30, vous avez un nouveau corps »

 

Mais c’est qui ce Pilates ?

Joseph Pilates est un allemand né en 1880 – père gymnaste, mère naturopathe.

Asthmatique dans son enfance, il se renforce en pratiquant une activité sportive assez intensive, à tel point qu’adolescent, il sert de modèle à la faculté de médecine. Il en profite pour étudier l’anatomie du corps humain (curieux et motivé le gars !). Lors de la première guerre mondiale, il est fait prisonnier. Il développe alors dans sa cellule une méthode de gymnastique qui nécessite peu de place et pas de matériel. Il poursuit le développement de sa méthode et l’utilise notamment sur des soldats blessés pour leur permettre de commencer la rééducation, alors qu’ils sont encore alités. Entre les deux guerres, il est sollicité par l’armée allemande qui souhaite profiter de sa méthode pour former ses militaires. Pour y échapper, il émigre alors aux États-Unis où il ouvre un centre de remise en forme.

De nombreux danseurs, acteurs et sportifs font alors appel à lui. Ce n’est qu’à partir des années 1980 que la notoriété de la méthode s’étend au grand public.

Quelques raisons de pratiquer le Pilates

Voici quelques raisons que j’ai pu dégager de ma pratique du Pilates :

  • envie de changer ou marre des « et un, deux, trois…dix on recommence » des cours de gym classiques

  • renfort de la sangle abdominale sans avoir l’impression de souffrir

  • activité complète qui fait travailler l’ensemble du corps et qui est un bon complément d’autres activités sportives ou de fitness

  • gym pas compliquée

  • développer ou entretenir une tonicité musculaire

  • avoir l’assurance d’exercices variés et ne pas s’ennuyer : le Pilates regroupe jusqu’à 500 exercices avec des variations innombrables et adaptées au niveau.

Faut-il pratiquer le Pilates en cours ?

J’ai tendance à penser que lorsqu’on débute c’est indispensable En effet, il faut intégrer dès le début les principes (contraction des abdominaux, plancher pelvien, alignement etc.) et seul un instructeur aguerri peut vous corriger si besoin dans les premiers temps. Et l’avantage d’être dans un cours, c’est que vous n’avez pas besoin de préparer la séance, de réfléchir à quelle posture travailler, et vous ne faites pas toujours la même chose !

Alors, motivé(e) pour tester ?

Pilates_sporsitiv


Pour rédiger cet article, je me suis basée sur mon expérience (comme d’habitude) et sur les livres suivants :

Méthode Pilates, A. Dufour / P. Riveccio éditions Hachette Bien-être

La bible du Pilates, J. Ferris éditions Guy Trédaniel

Publicités

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s